Skip to content

AGE OF UNION LANCE LE CENTRE TERRESTRE À MONTRÉAL

Article

L’alliance environnementale établit son siège et un espace d’expositions artistiques afin de susciter des liens émotifs avec la nature et de sensibiliser la population aux changements climatiques.

Topics

  • Article
  • News

22 avril 2022 (Vancouver/Montréal) – L’alliance Age of Union, dirigée par le leader des technologies et activiste environnemental Dax Dasilva, est fière d’annoncer le lancement du Centre Terrestre, le nouveau siège de l’organisme à but non lucratif à Montréal, qui servira également d’espace d’exposition pour des oeuvres artistiques portant sur l’environnement. En effet, en plus de servir de bureau à Age of Union, l’espace présentera deux fois par année des expositions d’installations artistiques suscitant la réflexion, qui reflètent la mission de l’organisme de protéger les espèces et écosystèmes menacés de la planète. Dans le but d’inspirer des changements ayant un impact majeur, Age of Union se servira de l’art pour favoriser des liens émotifs entre les gens et la nature, tout éduquant sur les changements environnementaux critiques à l’échelle planétaire.

Aujourd’hui, le Centre Terrestre inaugure sa première exposition pour la saison printemps-été 2022 avec trois œuvres fondamentales présentées au deuxième étage : Earth Room, de Nico Fonseca et Kelly Nunes, Anthro-obsene, de l’artiste autochtone Adrian Stimson, et l’Arcade environnementale interactive avec sa toute première acquisition, Écosystème Alpha, d’Aude Guivarc’h. Au moyen de visuels fascinants, le premier étage rendra hommage à l’incroyable travail de conservation qu’Age of Union finance à l’échelle mondiale, en commençant par les travaux de restauration du fleuve Saint-Laurent en collaboration avec Conservation de la nature Canada au Québec, le sanctuaire de la forêt amazonienne Las Piedras et l’expansion du programme de gardes forestiers avec les Junglekeepers au Pérou, et la patrouille des zones marines critiques du monde afin d’y protéger la faune marine avec Sea Shepherd, grâce au navire Age of Union.

« Nous sommes ravis d’inaugurer le Centre Terrestre comme un centre d’exposition important à Montréal, qui servira en même temps de siège à Age of Union », a déclaré Dax Dasilva, fondateur d’Age of Union. « Je crois dans la puissance de l’art et de la culture pour influencer la façon dont nous considérons le monde autour de nous. Alors que des dangers, anciens et nouveaux, continuent de menacer la Terre, nous espérons inspirer le changement en employant l’art pour rappeler à l’humanité non seulement son rôle dans la destruction de précieux écosystèmes, mais sa responsabilité de restaurer et préserver la Terre pour sa beauté naturelle. »

DÉTAILS AU SUJET DES PREMIÈRES ŒUVRES PRÉSENTÉES AU CENTRE TERRESTRE :

Earth Room, de Nico Fonseca et Kelly Nunes

Earth Room, une installation multimédia interactive permanente, explore les façons avec lesquelles nous sommes en relation avec les différentes facettes de la nature.  Des cristaux de fer au cœur du noyau terrestre aux vents solaires qui dansent dans le champ géomagnétique, toutes les formes de vie sont suspendues en équilibre. Earth Room est un espace d’une échelle infinie, où les visiteurs prennent la place de créatures terrestres et adoptent leurs perspectives filtrées par une végétation luxuriante, de la lumière et des sons.

Anthro-Obscene dans la Vitrine, de l’artiste autochtone Adrian Stimson

Cette installation a pour but de créer des moments dans le temps où nous pouvons observer l’impact de nos gestes sur la Terre. Si nous observons, écoutons et aimons l’univers autour de nous, peut-être pourrons-nous modifier le cours actuel des choses. Il s’agit d’une série de trois tableaux réalisés au moyen de peinture à l’huile, de cendre de bois et de plumes sur toiles en bois de bouleau, représentant les feux incontrôlés dans l’ouest du Canada détruisant des forêts, des communautés et l’air que nous respirons. Cette œuvre évoque également le terme Awwasukapi dans la langue pied-noir de Stimson, souvent utilisé pour décrire quelque chose de mauvais, tout en étant subjectif et signifiant que de bonnes choses peuvent naître des mauvaises.

Arcade environnementale interactive avec Écosystème Alpha, d’Aude Guivarc’h

L’arcade est une aile du Centre Terrestre qui célèbre la technologie, la création et le design innovateurs, tout en permettant aux visiteurs d’interagir avec des œuvres artistiques qui les renseignent au sujet de l’écologie et de la durabilité environnementale. La première acquisition, ÉCOSYSTÈME ALPHA d’Aude Guivarc’h, est une allégorie de l’état de notre planète et de l’impact des humains. Elle renvoie à l’expression « Il n’y a pas de planète B », avec un relief montagneux imprimé en 3D avec des projections de cycles naturels, de l’eau, du vent, de l’érosion et des changements de saison. Toutefois, si on avance trop près et qu’on obstrue la projection (ou, pire encore, si on touche à sa surface), l’œuvre réagit et génère une séquence de destruction, illustrant ainsi la responsabilité humaine devant la destruction de l’environnement.

« Le Centre Terrestre sera une plateforme importante, car, en tant qu’artistes, nous avons la responsabilité d’inspirer la société. Plus que jamais auparavant, nous devons susciter des discussions, créer des chocs, inspirer des réflexions et provoquer le changement », a déclaré Guivarc’h.  « C’est ce que j’espère faire avec mon installation Écosystème Alpha : aider à combler le fossé entre l’urgence de la crise climatique et la complaisance avec laquelle nous vivons dans le confort. Car après tout, il n’y a pas de planète B. »

DÉTAILS AU SUJET DES PREMIÈRES ŒUVRES PRÉSENTÉES AU CENTRE TERRESTRE :

Earth Room, de Nico Fonseca et Kelly Nunes

Earth Room, une installation multimédia interactive permanente, explore les façons avec lesquelles nous sommes en relation avec les différentes facettes de la nature.  Des cristaux de fer au cœur du noyau terrestre aux vents solaires qui dansent dans le champ géomagnétique, toutes les formes de vie sont suspendues en équilibre. Earth Room est un espace d’une échelle infinie, où les visiteurs prennent la place de créatures terrestres et adoptent leurs perspectives filtrées par une végétation luxuriante, de la lumière et des sons.

Anthro-Obscene dans la Vitrine, de l’artiste autochtone Adrian Stimson

Cette installation a pour but de créer des moments dans le temps où nous pouvons observer l’impact de nos gestes sur la Terre. Si nous observons, écoutons et aimons l’univers autour de nous, peut-être pourrons-nous modifier le cours actuel des choses. Il s’agit d’une série de trois tableaux réalisés au moyen de peinture à l’huile, de cendre de bois et de plumes sur toiles en bois de bouleau, représentant les feux incontrôlés dans l’ouest du Canada détruisant des forêts, des communautés et l’air que nous respirons. Cette œuvre évoque également le terme Awwasukapi dans la langue pied-noir de Stimson, souvent utilisé pour décrire quelque chose de mauvais, tout en étant subjectif et signifiant que de bonnes choses peuvent naître des mauvaises.

Arcade environnementale interactive avec Écosystème Alpha, d’Aude Guivarc’h

L’arcade est une aile du Centre Terrestre qui célèbre la technologie, la création et le design innovateurs, tout en permettant aux visiteurs d’interagir avec des œuvres artistiques qui les renseignent au sujet de l’écologie et de la durabilité environnementale. La première acquisition, ÉCOSYSTÈME ALPHA d’Aude Guivarc’h, est une allégorie de l’état de notre planète et de l’impact des humains. Elle renvoie à l’expression « Il n’y a pas de planète B », avec un relief montagneux imprimé en 3D avec des projections de cycles naturels, de l’eau, du vent, de l’érosion et des changements de saison. Toutefois, si on avance trop près et qu’on obstrue la projection (ou, pire encore, si on touche à sa surface), l’œuvre réagit et génère une séquence de destruction, illustrant ainsi la responsabilité humaine devant la destruction de l’environnement.

« Le Centre Terrestre sera une plateforme importante, car, en tant qu’artistes, nous avons la responsabilité d’inspirer la société. Plus que jamais auparavant, nous devons susciter des discussions, créer des chocs, inspirer des réflexions et provoquer le changement », a déclaré Guivarc’h.  « C’est ce que j’espère faire avec mon installation Écosystème Alpha : aider à combler le fossé entre l’urgence de la crise climatique et la complaisance avec laquelle nous vivons dans le confort. Car après tout, il n’y a pas de planète B. »

DÉTAILS AU SUJET DES PREMIÈRES ŒUVRES PRÉSENTÉES AU CENTRE TERRESTRE :

Earth Room, de Nico Fonseca et Kelly Nunes

Earth Room, une installation multimédia interactive permanente, explore les façons avec lesquelles nous sommes en relation avec les différentes facettes de la nature.  Des cristaux de fer au cœur du noyau terrestre aux vents solaires qui dansent dans le champ géomagnétique, toutes les formes de vie sont suspendues en équilibre. Earth Room est un espace d’une échelle infinie, où les visiteurs prennent la place de créatures terrestres et adoptent leurs perspectives filtrées par une végétation luxuriante, de la lumière et des sons.

Anthro-Obscene dans la Vitrine, de l’artiste autochtone Adrian Stimson

Cette installation a pour but de créer des moments dans le temps où nous pouvons observer l’impact de nos gestes sur la Terre. Si nous observons, écoutons et aimons l’univers autour de nous, peut-être pourrons-nous modifier le cours actuel des choses. Il s’agit d’une série de trois tableaux réalisés au moyen de peinture à l’huile, de cendre de bois et de plumes sur toiles en bois de bouleau, représentant les feux incontrôlés dans l’ouest du Canada détruisant des forêts, des communautés et l’air que nous respirons. Cette œuvre évoque également le terme Awwasukapi dans la langue pied-noir de Stimson, souvent utilisé pour décrire quelque chose de mauvais, tout en étant subjectif et signifiant que de bonnes choses peuvent naître des mauvaises.

Arcade environnementale interactive avec Écosystème Alpha, d’Aude Guivarc’h

L’arcade est une aile du Centre Terrestre qui célèbre la technologie, la création et le design innovateurs, tout en permettant aux visiteurs d’interagir avec des œuvres artistiques qui les renseignent au sujet de l’écologie et de la durabilité environnementale. La première acquisition, ÉCOSYSTÈME ALPHA d’Aude Guivarc’h, est une allégorie de l’état de notre planète et de l’impact des humains. Elle renvoie à l’expression « Il n’y a pas de planète B », avec un relief montagneux imprimé en 3D avec des projections de cycles naturels, de l’eau, du vent, de l’érosion et des changements de saison. Toutefois, si on avance trop près et qu’on obstrue la projection (ou, pire encore, si on touche à sa surface), l’œuvre réagit et génère une séquence de destruction, illustrant ainsi la responsabilité humaine devant la destruction de l’environnement.

« Le Centre Terrestre sera une plateforme importante, car, en tant qu’artistes, nous avons la responsabilité d’inspirer la société. Plus que jamais auparavant, nous devons susciter des discussions, créer des chocs, inspirer des réflexions et provoquer le changement », a déclaré Guivarc’h.  « C’est ce que j’espère faire avec mon installation Écosystème Alpha : aider à combler le fossé entre l’urgence de la crise climatique et la complaisance avec laquelle nous vivons dans le confort. Car après tout, il n’y a pas de planète B. »

À PROPOS DE L’ALLIANCE AGE OF UNION

Age of Union est une alliance sans but lucratif qui soutient et fait connaître une communauté globale d’acteurs du changement travaillant sur le terrain pour protéger les espèces et écosystèmes menacés de la planète. Lancée en octobre 2021 par le leader des technos et activiste environnemental Dax Dasilva à Montréal, au Canada, Age of Union cherche à allumer une flamme en chacun par des efforts de conservation qui s’attaquent à des enjeux environnementaux critiques partout au monde et inspire un changement notable en démontrant l’impact positif que chaque personne peut avoir.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter : AgeofUnion.com
Dans les médias sociaux : Facebook, Instagram, YouTube et Twitter

Contacts médias :

Victoria Baker
[email protected]
+1 416-726-8002

Mishel Chavoulki
[email protected]
+1 416-559-7338

Topics

  • Article
  • News

Project

Explore this project

Junglekeepers
(Peru)

South America

Explore

More articles

The Barachois of Malbaie in Quebec — Protecting an Invaluable Ecosystem

Read more about this article

Announcing the Age of Union Store

Read more about this article

Age of Union Donates $3 Million to Protect and Study Kenauk Nature Reserve in Quebec

Read more about this article

Here’s What 6 People Had To Say After Watching CAUGHT in Paris

Read more about this article

Brazil Election Brings Glimmer of Hope for the World’s Rainforests, Say Environmental Defenders

Read more about this article

Stories
of
change
and direct
action
from
the field