Aller au contenu

Une approche globale en matière de développement économique communautaire contribue à renforcer la résilience climatique d’Haïti

Article

La Fondation KANPE contribue à la résilience climatique des communautés haïtiennes vulnérables en mettant en œuvre divers projets dans des collectivités rurales touchées par les changements climatiques. 

Sujets

  • Article
  • Caraïbes
  • Projet

Lorsque Dominique Anglade a perdu ses parents et des membres de sa famille élargie dans le tremblement de terre dévastateur qui a frappé Haïti en 2010, l’ancienne politicienne québécoise a su qu’elle voulait aider le pays à se reconstruire. 

À l’époque, elle travaillait déjà avec Régine Chassagne du duo rock Arcade Fire, lauréat d’un Grammy, pour créer un organisme de bienfaisance destiné à soutenir Haïti. Ces amies qui se connaissent depuis l’enfance, toutes deux Canadiennes d’origine haïtienne, ont créé la Fondation KANPE.

Selon le gouvernement haïtien, le séisme de magnitude 7,0 a fait plus de 300 000 morts et plus d’un million de sans-abri. Dans ce contexte, KANPE a lancé son premier projet pour lutter contre l’épidémie de choléra dans les communautés les plus touchées et s’est engagé à aider les familles haïtiennes des zones rurales à se reconstruire après le tremblement de terre. 

Jeunes gens aidant à l’entretien des semis dans la communauté de Baille Tourible.

Une approche globale à l’égard du développement

Plus d’une décennie plus tard, KANPE continue de soutenir les communautés rurales les plus mal desservies d’Haïti dans leur cheminement vers l’autonomie. L’organisation travaille dans la municipalité de Thomonde, située dans les hautes terres reculées du pays et comptant trois villages : Baille Tourible, Tierra Muscadi et Savanette Cabrale.

Cette municipalité, qui connaît des niveaux élevés de pauvreté, manque de services essentiels tels que des installations sanitaires et des écoles adéquates. Pour aider ces communautés de manière globale, KANPE (« se tenir debout » en créole haïtien) intervient dans six domaines : la santé, l’éducation, le renforcement des infrastructures, l’agroforesterie, l’entrepreneuriat et le leadership. 

Privilégiant une approche communautaire, KANPE s’associe à des organisations locales afin de recueillir directement l’avis des dirigeants locaux et des groupes communautaires sur ce qu’ils souhaitent pour leurs communautés. Au fil des ans, elles ont œuvré ensemble à la mise en place de services de santé essentiels, de la gratuité scolaire et de projets d’agroforesterie.

La vulnérabilité d’Haïti aux changements climatiques

Parmi les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, Haïti est la nation la plus vulnérable au dérèglement climatique. Les projections climatiques indiquent que le pays risque de connaître une diminution des précipitations, un allongement de la saison des sécheresses et une augmentation des températures dans les années à venir.

En promouvant un développement économique durable et en renforçant la sécurité alimentaire, KANPE s’efforce de développer la résilience climatique des communautés vulnérables. Les projets agroforestiers de KANPE comprennent l’enseignement aux jeunes, la gestion d’une ferme expérimentale pour produire des arbres fruitiers et forestiers, le développement de jardins de subsistance et de pépinières communautaires, ainsi que la réhabilitation, le reboisement et la préservation des ressources naturelles locales.

En 2021, KANPE a lancé un partenariat de 5 ans avec Age of Union afin de soutenir une initiative d’agroforesterie et de reboisement visant à produire, distribuer et planter annuellement plus de 25 000 semis fruitiers et forestiers et à soutenir les activités de l’école pratique d’agriculture et des fermes expérimentales à Baille Tourible.

Semis dans la première pépinière créée par les jeunes de l’école secondaire et de la fanfare de Baille Tourible.

Au-delà de l’agroforesterie 

Si ces projets participent au renforcement de la résilience climatique, les communautés ne peuvent pas s’attaquer aux effets climatiques par le seul biais de l’agroforesterie. Selon la Banque mondiale, le faible revenu par habitant et les infrastructures et services limités accroissent la vulnérabilité du pays aux changements climatiques.

C’est pourquoi le travail de KANPE dans les communautés va au-delà de l’agroforesterie pour inclure plusieurs autres domaines, tels que le renforcement des infrastructures et des moyens de subsistance. Parmi les réalisations diverses menées par l’organisation, on compte la construction et la rénovation de salles de classe dans des écoles locales, le soutien à la construction d’une unité de traitement du choléra dans un centre de santé, l’installation de panneaux solaires, et bien plus encore.

Pour renforcer les moyens de subsistance économiques des membres des communautés appauvries, KANPE reconnaît l’importance de l’esprit d’entreprise, du développement des compétences et de la diversification des sources de revenus. L’organisation propose des formations financières, travaille avec des jeunes et des femmes pour créer de nouvelles entreprises locales, soutient un programme de microcrédit pour les femmes et promeut des activités génératrices de revenus pour les jeunes dans le domaine de l’élevage.

La diversification des sources de revenus des familles est également positive pour la conservation. À Baille Tourible, les habitants coupent souvent les arbres pour les transformer en charbon qui est ensuite vendu sur les marchés locaux. Le charbon est l’une des principales sources de revenus pour de nombreuses familles, mais en le remplaçant par d’autres sources de revenus, les communautés pourront conserver leur couvert forestier. 

Alors que les communautés deviennent de plus en plus autonomes, KANPE, fidèle à son nom et en collaboration avec des partenaires locaux, montre ce qui arrive lorsque les plus vulnérables « se tiennent debout ».

Crédits

Fonadtion KANPE

 Youssef Shoufan

Sujets

  • Article
  • Caraïbes
  • Projet

Articles
connexes

Age of Union lance les nouveaux épisodes de « On the Frontline » consacrés aux efforts de conservation de la réserve de Kenauk

En savoir plus sur cet article

Les vies entrelacées des oiseaux et des arbres de l’Amazonie de l’Ouest

En savoir plus sur cet article

Cette jeune leader trinidadienne ouvre la voie aux jeunes et aux femmes dans la lutte pour la conservation

En savoir plus sur cet article

Plus d'articles

L’alliance Age of Union dévoile The Black Hole Experience, une exposition immersive mobile et une réinitialisation pour l’humanité

En savoir plus sur cet article

Age of Union lance les nouveaux épisodes de « On the Frontline » consacrés aux efforts de conservation de la réserve de Kenauk

En savoir plus sur cet article

Une tradition de transformations au Centre Age of Union

En savoir plus sur cet article

Les vies entrelacées des oiseaux et des arbres de l’Amazonie de l’Ouest

En savoir plus sur cet article

Cette jeune leader trinidadienne ouvre la voie aux jeunes et aux femmes dans la lutte pour la conservation

En savoir plus sur cet article

Récits
de
changement
et d’action
directe
sur
le terrain